Huile de Piqui Armazone

HUILE DE COCO OU PIQUI ? LES HUILES JUMELLES SE CONFIENT.

Nombreuses sont les huiles aux vertus similaires. Certaines sont plus adoucissantes , d’autres auront un pouvoir régulant plus fort. En ce qui concerne L’huile de Coco et Piqui , les ressemblances sont encore plus marqués. Et si vous êtes adepte de l’huile de coco ,mais que vous avez envie de changer votre classique , nul doute que Piqui pourrait vous séduire, voir même conquérir votre cœur.

Comme beaucoup d’adepte du naturel (je fais des généralités de mon cas), l’huile de coco s’est imposée comme une huile de test, celle qu’on retrouve un peu partout , quand on ne connait pas encore les filières de soins beauté naturelle. Et un jour, je découvre Aromazone via catalogue, une multitude d’huiles végétales comme on les nomme, s’offre à moi dans leur flacon ambrée. Ma sœur s’attarde sur Piqui pour ces soins capillaires.

Puis l’automne débarque, et ma peau se déshydrate un peu plus, l’huile de Jojoba a fait remarquablement son travail, mais ce n’est plus suffisant.

Alors je me lance avec Piqui … qui me rappelle le bon vieux temps avec Coco !

Tout d’abord parce que Piqui se solidifie aux alentours de 25 dégrées, tout comme coco et pour une huile c’est plutôt rare.

Concernant l’odeur , elles se démarque aussi par leur caractère gourmand et prononcé , très proche du fruit, contrairement à beaucoup dont l’huile est extraite à partir des graines.

Vous l’aurez compris l’huile de Coco et l’huile de Piqui se démarquent, elles nous lancent un appel olfactif et sensoriel avant même qu’on ne s’attarde sur leur propriétés. Concernant leur couleurs, Coco s’approprie l’ivoire sous sa forme solide et translucide une fois liquide, Piqui capture le soleil du Brésil dans sa couleur grace à la vitamine A qu’elle contient.

Piqui et Coco se ressemblance physiquement mais comme toute soeurs jumelles, elles ont leur propre personnalitée.

Et c’est pour moi là dessus que la différence s’est joué en faveur de Piqui, Là où Coco a su me convertir aux huiles en commençant par le démaquillage, Piqui apporte plus de justesse dans mes soins de peau, elle est nourrissante , adoucissante, mais moins riche que Coco a ce niveau et pour ma peau mixte, c’est carrément la fête. D’autre part, Piqui a apporté à ma peau quelque chose que je ne lui demandait pas, une bonne mine ! Il faut dire qu’aprés lecture de ces actifs Piqui est lourdement investi de pouvoir antioxydant grace à la vitamine A et son pigment naturel Zéaxanthine de la famille des caroténoïdes.

Vous voyez le topo ! Caroténoïdes / carottes / bonne mine! Le b-aba de grandmère feuillage.

C’est ainsi, l’huile de Piqui est devenu ma nouvelle petite protégé, elle m’apporte tout le soleil dont j’ai besoin pour cet hiver.

maddiz

6 réflexions sur “HUILE DE COCO OU PIQUI ? LES HUILES JUMELLES SE CONFIENT.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s